Liaison ferroviaire La Mecque-Médine

Le gouvernement d’Arabie saoudite a enfin lancé le projet ambitieux de construction d’une voie ferroviaire reliant La Mecque et Médine et passant par Djeddah. L’Organisation des chemins de fer saoudiens du Royaume (SRO) a invité des compagnies nationales et internationales à soumissionner pour la construction de la liaison ferroviaire La Mecque-Médine (MMRL), longue de 444 kilomètres.

Le projet vise à fournir un moyen de transport sûr, rapide, fiable et confortable aux pèlerins faisant le trajet entre les deux villes saintes et Djeddah lorsqu’ils accomplissent la Omra et le Hadj.

La liaison ferroviaire devrait réduire considérablement la circulation entre les deux villes saintes. On prévoit que près de 50 % des pèlerins utiliseront ce train à grande vitesse, car il assurera un service sûr, rapide, fiable et confortable. Ils pourront néanmoins continuer d’utiliser les liaisons routière et aérienne existantes.

La ligne MMRL sera réservée exclusivement aux voyageurs et ne transportera pas de marchandises.

Il y aura six ou sept gares le long du trajet : deux ou trois à Djeddah (une au centre de Djeddah, une à l’aérogare de Djeddah et, éventuellement, une près du terminal du Hadj) ; deux à La Mecque (une à la gare principale de La Mecque et une autre près de la grande mosquée) ; une à Médine et une à Rabigh, près de la Cité économique du Roi Abdallah.

Dans les deux villes saintes, les gares seront situées aussi près que possible du Haram. D’après les autorités ferroviaires, plusieurs terrains ont été identifiés pour la construction des gares de La Mecque, de Médine et de Djeddah. Une étude topographique est en cours afin de définir un tracé permettant d’accéder à ces lieux en traversant les villes. Les gares, qui seront construites par la compagnie chargée de la gestion des services ferroviaires, refléteront la culture de la région. Le tracé du chemin de fer sera arrêté définitivement en fonction notamment de la technologie choisie.

Outre la ligne La Mecque-Médine, les planificateurs saoudiens étudient également la possibilité de construire à La Mecque une ligne de métro léger qui relierait les lieux saints du Hadj.

L’institut de recherche sur le Hadj basé à La Mecque et une société privée ont entamé des négociations concernant l’aménagement d’un réseau de métro léger dans la ville de La Mecque et à sa périphérie. Le réseau assurera également la liaison entre la grande mosquée et Mina, et éventuellement Arafat. Une fois terminé, il représentera un énorme pas en avant dans le développement des aménagements destinés aux hadjis.

Par ailleurs, l’institut tente de mettre en place un réseau de métro léger au centre de La Mecque. Il sera relativement économique puisqu’il sera en service toute l’année. On en prévoit également un à Médine.

Au cours des deux dernières décennies, La Mecque et Médine ont connu une expansion considérable. Outre la rénovation des aménagements des deux saintes mosquées, le gouvernement saoudien a construit un réseau routier reliant La Mecque et Médine aux autres villes saoudiennes, ainsi qu’aux pays voisins.

L’expansion actuelle du réseau ferroviaire facilitera les liaisons entre le Royaume et les autres pays arabes et du Golfe, au nord et au sud. Lorsque le projet sera terminé, le réseau ferroviaire saoudien arrivera à proximité de la frontière jordanienne. Il pourrait être relié ultérieurement au système ferroviaire jordanien et, de là, aux réseaux turc et européen.

Ainsi, outre les liaisons aériennes, maritimes et routières dont elles disposent, La Mecque et Médine seront reliées au réseau ferroviaire mondial. Grâce à cela, les pèlerins pourront voyager à un coût réduit et, comme c’est souvent le cas lorsqu’on emprunte les chemins de fer de préférence aux autres moyens de transport, plus facilement.

Source : Site du ministère du Hajj 


01 84 73 00 14

  • Liaison TGV

    Liaison ferroviaire La Mecque-Médine Le gouvernement d’Arabie saoudite a enfin lancé le projet...

    Lire la suite
Newsletter